Koudefeu

Guy Savoy, élu meilleur chef au monde ce lundi

29
/
11
/
2022

Fort de son sixième sacre consécutif, le restaurateur revendique la création d’un ministère du Tourisme pour rendre l’Hexagone encore plus attractif.

Ce lundi, Guy Savoy a décroché la distinction ultime des restaurateurs : la première place au classement La Liste 2023 pour son restaurant Guy Savoy dans le 6ème arrondissement de Paris. Le chef français est ex-aequo avec le Bernardin à New-York et le Frantzen à Stockholm. Une sixième victoire d’affilée, « récompense d’un travail acharné de mes équipes », félicite-t-il, et « de ce qui se passe dans notre pays » grâce à des produits « de qualité ». Il se dit également chanceux d’être établi dans le bâtiment de la Monnaie de Paris, « un lieu unique ». Le chef triplement étoilé a publié récemment Le Geste et la Manière (éditions Le Cherche-Midi), dans lequel il revient sur la crise sanitaire et le traumatisme vécu par les restaurateurs. Guy Savoy s’est retrouvé à errer dans « sa cuisine de 270 mètres carré ». Il évoque une sensation de « crève-cœur », voire « d’impression de fin du monde ». Par ailleurs, ses apprentis et stagiaires n’ont pas pu œuvrer pendant cette période de « turbulences ». Il raconte comment il les a incités à ne pas rester sans rien faire : « certains se sont rapprochés de vignerons, d’autres ont fait de la charcuterie et de la boucherie ». L’important était d’être actif, car « on n’apprend pas les gestes de restaurateur avec un écran d’ordinateur », insiste-t-il.

La France est le seul pays de la gastronomie au monde, insiste-t-il

Guy Savoy défend le rôle capital de la gastronomie dans le patrimoine français, un des arguments en faveur du tourisme dans notre pays selon lui. Il souhaite que le gouvernement y consacre plus qu’un secrétariat d’Etat [chargé du Tourisme, des Français de l’étranger et de la Francophonie, tenu par Jean-Baptiste Lemoyne]. « Ce serait un signe fort d’avoir un vrai ministère du Tourisme », affirme-t-il. « Je pense qu’on peut faire mieux parce qu’on en a la capacité ». Si de nombreux pays sont obligés de créer des événements pour attirer les touristes, Guy Savoy assure que « chez nous, tout existe déjà », des paysages ou artisans de luxe en passant bien sûr par « la gastronomie, les vins, la charcuterie, la boulangerie et la pâtisserie ». Une richesse et une diversité qui confirme le rang de la France comme « le seul pays de la gastronomie » dans le monde selon lui.

Guy Savoy félicite « le travail acharné » de ses équipes

Retour au blog